IMPLANT DENTAIRE ACCES ESPACE PROFESSIONNELS AJOUTER AUX FAVORISCONSEILLER CE SITE A UN AMI
GRAND PUBLIC IUMPLANT DENTAIRES

implantologie
spacervisite guidée en 3 clics
spacerles progrès
spacerla greffe osseuse
spacerla mise en place immédiate
spacerla robotique en implantologie
spacerles avantages
spacerimplantologie guidée
spacerprocédures chirurgicales
spacerquestions fréquentes
spacer
spacer

contact
spacercoordonnées
spacerSanté Actu
spacer
spacer

contact pole implant
spacerContactez Pôle Implant
spacer

 


Pour une chirurgie non invasive (moins traumatique)

Une opération est minimalement invasive en ce sens que l’abord chirurgical se fait au travers de petites incisions et non « à ciel ouvert ».

Pour le chirurgien, la vision directe du site opératoire est remplacée par une image 2D sur un écran via un endoscope, avec les limitations que cela induit : éclairement imparfait, zones d’ombre, perception du relief difficile, champ de vision limité avec des risques d’occlusion.

Les instruments chirurgicaux utilisés offrent les mêmes fonctionnalités que les instruments conventionnels. Ils sont fixés à l’extrémité d’un tube (typiquement de 300 mm de longueur et de .10) et sont introduits à l’intérieur du corps du patient au travers d’un trocart.

On comprend bien qu’avec un tel montage, les mobilités de l’instrument sont réduites et que la perception du chirurgien des interactions de l’instrument avec les tissus est affectée par les frottements au niveau du trocart.

Si les techniques minimalement invasives sont dorénavant mises en œuvre dans la plupart des interventions en chirurgie laparoscopique (abdominale), ce n’est pas le cas en chirurgie cardiaque.

Pour y parvenir, il faudra notamment améliorer les retour visuels et haptiques, et ajouter des mobilités intracavitaires. C'est en ce sens que la robotique est très prometteuse et incontournable.


I.E.R.I situé à Cannes (France) présente
pour la 1ère fois en France
le robot PILOT SURGERY
Une chirurgie dentaire plus confortable,

sans ouverture de gencive, sans cicatrice.

 

 

© IERI 2004 - plan du site